Ville de Carhaix

Actualités archivées

Carhaix et Poher communauté fers de lance du .bzh

La Ville de Carhaix et Poher communauté viennent d'adopter l'extension de nom de domaine ".bzh" pour leurs sites internet et les adresses mail des services. Une fois de plus, les collectivités font figure de fers de lance de la promotion de la Bretagne dans le monde.    

Premier EPCI à franchir le pas

La Ville de Carhaix et Poher communauté, à la fois attachées à la promotion de la Bretagne et ouvertes sur le monde via les nouvelles technologies, font partie des premières collectivités bretonnes à s'inscrire pleinement dans cette démarche d'extension internet de la Bretagne en ".bzh".
"Poher Communauté est la première agglomération de Bretagne à passer entièrement en .bzh", souligne David Lesvenan, président de l'association www.bzh. "D'autres agglos ont activé des sites en .bzh mais ont dupliqué leur contenu pour l'instant en faisant coexister des sites en .fr / .com et en .bzh."

Valoriser la Bretagne

"Notre initiative est une suite logique de notre attachement à la Bretagne et sa valorisation. Ainsi, en utilisant le .bzh, nous permettons à la Bretagne d'entrer dans le concert mondial des nouvelles technologies et d'en être ainsi reconnue, à l'image, par exemple, de la Catalogne et de son .cat", souligne Christian Troadec, maire de Carhaix et Président de Poher communauté.
Les deux collectivités appliquent depuis 2001 la charte « Ya d'ar brezhoneg » de l'Office de la langue bretonne visant le développement du breton dans la vie publique, sociale et économique. Un engagement déjà visible dans les sites internet mutualisés de Carhaix et de Poher communauté lancés en mai 2013 en version française et... version bretonne.

Histoire du ".bzh"

Portant l'image d'une Bretagne dynamique et ouverte sur le monde, l'extension internet « .bzh » vise à valoriser et donner une visibilité aux activités économiques, sociales, culturelles liées à la Bretagne. Le « .bzh » est la première extension régionale française à voir le jour avant les « .alsace », « aquitaine » et « corsica ».
L'extension ".bzh" a une histoire vieille de plus de dix ans, pétitions en ligne et mobilisation des conseils généraux d'Ile et Vilaine et du Finistère, ainsi que du Conseil Régional à l'appui. Avant la création en 2008 de l'association www.bzh chargée de constituer le dossier de candidature auprès de l'ICANN (autorité internationale  de régulation de l'internet qui gère  entre autres les extensions de noms de domaines). Le contrat entre l'ICANN et l'association www.bzh, consacrant l'existence de la nouvelle extension .BZH, n'a été signé que depuis le 28 février 2014.
Carhaix et Poher communauté ont été dans les starting block dès le 3 novembre dernier, date d'ouverture du .bzh aux collectivités bretonnes. À l'heure actuelle, l'extension internet de la Bretagne .bzh compte 4000 noms de domaine enregistrés. 70 % l'ont été par des entreprises ou des associations, 10 % par des collectivités. Les particuliers dont le nombre croît représentent pour l'instant 20 % des détenteurs de nom de domaine en .BZH.
Mais tous n'ont pas encore franchi le pas de basculer leur site Internet au ".bzh".

Territoire numérique

Le « .bzh » est un marqueur collectif intéressant pour une région qui souhaite conforter sa place de « terre des TIC ». La Région Bretagne est en effet devenue un leader des réseaux très haut débit et compte actuellement plus de 42 000 emplois dans ce secteur. Carhaix et le Moustoir seront d'ailleurs entièrement fibrées dès le second semestre 2016. Le « .bzh » assure à la Bretagne une visibilité parmi les territoires qui ont su assurer leur présence dans le monde numérique à l'instar d'autres collectivités en France et dans le monde (« .paris », « .berlin », « .tokyo », « .quebec »,...).

Affiches, autocollants...

La Ville et Poher communauté ont prévu une campagne de communication visant à faire connaître cette initiative à travers de l'affichage sur le territoire, des articles dans la presse...ainsi que l'impression de 8 000 autocollants pour voiture distribués, pour une partie, avec ce journal municipal, le reste étant mis à disposition dans les lieux publics du territoire.
"Nous espérons un effet boule de neige, que d'autres collectivités s'emparent de cette opportunité de véhiculer l'image d'une Bretagne moderne et tournée vers l'avenir." L'Espace Glenmor, centre de congrès et espace culturel, a suivi. À qui le tour ?


 

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information