Ville de Carhaix

Actualités archivées

Une association ­pour définir un projet de santé

Le territoire a  besoin de médecins. La situation est fragile. La solution passe par la définition d'un projet de santé soutenue par l'Agence régionale de santé. Le Pays Cob et la Ville de Carhaix ont réuni une trentaine de professionnels du secteur le 13 janvier dernier en mairie. Avec un premier acte fort : la création d'une association. La condition première pour plancher sur un projet de santé.    

Le Pays Cob, vaste territoire de 98 communes et 97 000 habitants, compte 86 médecins généralistes, ce qui représente une densité de 8,5 pour 10 000 habitants, contre 9,5 en moyenne régionale. « Il faut aussi prendre en compte le fait qu'un tiers des généralistes a plus de 60 ans », a expliqué Jean-Pierre Hémon, président de la commission santé au Pays Cob. Au total, 70 % de la population du pays Cob réside en zone prioritaire, fragile ou à surveiller.
Concernant la présence de médecins spécialisés, le taux du territoire est six fois inférieur à la moyenne régionale. « La situation du territoire est vraiment très fragile. »
 

Des exemples

La problématique n'étant pas nouvelle, certains professionnels et communes se sont déjà mis en mouvement. L'ARS a ainsi validé huit projets de santé, des projets adaptés aux besoins des professionnels et de leurs patients et qui ont des formes variables. L'exemple le plus parlant est la Maison de santé de Gourin. Répondant au cahier des charges de l'ARS, elle regroupe 26 praticiens. Châteauneuf a fait le choix, de son côté,  de construire une Maison médicale communale regroupant 5 médecins, un 6e devant arriver bientôt.  
« Il est possible de trouver des solutions. Il faut se bouger ! », plaide Jean-Pierre Hémon.

« Associons-nous ! »

L'ARS a posé des cadres à la mise en place de  ce type d'actions concertées, la base étant la définition d'un projet de santé. Elle propose des moyens pour le montage de ce projet et pour sa mise en oeuvre. « Elle peut financer un consultant qui aidera à formaliser le projet », a souligné Jean-Paul Mongeat, directeur de la délégation territorial ARS 29.
L'ARS accompagne aussi, par la suite, la mise en oeuvre des maisons de santé pluriprofessionnelles, avec une aide en phase de démarrage, pour financer le temps de coordination.
Pour recevoir l'aide de l'ARS, encore faut-il créer une association de professionels.
« Ce projet de santé est l'occasion de montrer que nous voulons une offre de soins digne de ce nom pour demain, insiste Jean-Pierre Hémon. Associons-nous ! »

« Un engagement de l'ARS »

Certains professionnels présents sont au départ dubitatifs. « Il y a eu un bel élan à l'hôpital de Carhaix, suite aux manifestations de 2008. Des spécialistes de Brest venaient assurer des consultations à Carhaix. On y a cru et tout s'est arrêté », soutient un médecin. « La direction du CHRU n'a pas tenu ses engagements. Pour la consultation de dermatologue, il y a six mois d'attente. Pareil pour l'ophtalmo. Il faut un engagement durable de l'ARS derrière l'hôpital de Carhaix, sinon ça ne marchera pas. »
Un avis partagé par le maire Christian Troadec. « Nous sommes très favorables à un projet de territoire dans lequel nous sommes prêts à nous engager fortement. Mais il faut une lisibilité à long terme de la politique de l'hôpital de Brest à l'égard de celui de Carhaix, ainsi que des engagements des professionnels du territoire. » L'élu plaide aussi pour la création de l'association, qui « permettra de rencontrer les instances dirigeantes du CHRU et de remonter les difficultés dont vous nous faites part.»

Chaque spécialité représentée

Finalement, plusieurs volontaires se proposent pour faire partie du bureau de l'association, avec un ou des représentants par spécialité.
Il y a Jean-François Yaouanc, Julien Simon et Adèle Corbel pour les généralistes, Laurence Lagadec et Benoît Foyer pour les kinésithérapeutes, Gilles Gardier pour les dentistes, Fanny Crenn pour les infirmières et Jean-François Birrien pour les pharmaciens. Ce sont les premiers médecins à rentrer dans l'association. D'autres pourront les rejoindre.

 

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information