Ville de Carhaix

Actualités archivées

Création d'une statue des soeurs Goadec : un appel aux dons lancé par la Ville



La Ville de Carhaix a choisi de rendre un hommage appuyé aux soeurs Goadec en commandant une sculpture figurative en bronze de près de 2m de haut à l'artiste rennaise Annick Leroy.

Maryvonne, Eugénie et Anastasie Goadec

Originaires de Treffrin, Maryvonne (1900-1983), Anastasie (1913-1998) et Eugénie Goadec (1909-18 janvier 2003) ont accompagné le renouveau des festoù-noz, relancés par Loeiz Ropars, Albert Trévidic et quelques autres militants culturels bretons dans les années 50.

A l'instar des Frères Morvan, les soeurs Goadec restent et resteront la référence du chant populaire breton et du kan ha diskan. Animant de nombreux festoù-noz, elles ont permis à un large public de découvrir leur chant hérité d'une longue tradition familiale du Centre-Bretagne. Elles ont plusieurs fois collaboré avec le harpiste Alan Stivell. Le trio s'était tu en 1983 avec le décès de l'aînée, Maryvonne. En 1994, Eugénie avait accepté de remonter sur scène à l'occasion de son 85e anniversaire, poussée par sa fille, Louise Ebrel, elle aussi chanteuse réputée.

Une sculpture saisissante de vérité...

L'artiste rennaise Annick Leroy a choisi de les représenter sur scène :  « La joie d'être sur scène, le plaisir de chanter et de faire danser le public... Anastasie échange un coup d'oeil malicieux avec Eugénie qui sourit en chantant, toutes deux articulent la même syllabe du diskan. Maryvonne, comme toujours, laisse éclater son sourire tout en lançant le chant. Son regard est intense. On sent des femmes de caractère. C'est un bonheur de les regarder.»

Il est vrai que le travail de sculpture est saisissant de vérité. L'artiste a capté les moindres détails des expressions des soeurs Goadec grâce à un long travail de documentation. Elle a retrouvé des films à la Cinémathèque de Bretagne ainsi qu'à l'INA, mais aussi des photos d'époque auprès de la presse et sur Internet. « Je suis d'ailleurs toujours en quête de ces images d'époque afin de modeler au mieux les costumes des soeurs Goadec. Si des personnes ont des clichés en leur possession, elles peuvent contacter la mairie », précise l'artiste.

... placée au coeur de la ville

Cela fait déjà plusieurs années que la Ville de Carhaix souhaitait ainsi rendre hommage aux célèbres chanteuses bretonnes. « Cette sculpture, dont la livraison est prévue pour décembre, sera placée sur un promontoire d'environ 1 m, orientée plein sud, au coeur de la ville, dans le haut de la place du Champ de Foire, souligne le maire. C'est le meilleur endroit pour la mettre en valeur et nous avons prévu de réaménager complètement cet emplacement pour en faire un lieu agréable de promenade pour les piétons ».

Appel aux dons

Le montant total des travaux de sculpture s'élève à 126 603 €, la Région a déjà donné son accord pour une subvention de 12 500 €. D'autres demandes de subventions sont en cours. Les élus souhaitent associer un large public à ce projet en lançant une souscription populaire portée par la Ville.

« Avec un don, chacun pourra se dire qu'il a contribué à la réalisation d'une oeuvre d'art qui plus est en hommage à ces célèbres chanteuses qui ont marqué l'histoire culturelle bretonne », souligne Christian Troadec. D'autant que ces dons sont déductibles d'impôt, à hauteur de 66 % pour les particuliers et de 60 % pour les entreprises.

Des bons de souscription seront disponibles dans les lieux publics à Carhaix et téléchargeables ci-dessous

A télécharger

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information