Ville de Carhaix

Actualités archivées

La Ville roule en voiture électrique !

Le premier véhicule électrique, un Kangoo ZE de chez Renault, est arrivé dans les services en mai. Non polluant et silencieux, il fait déjà parler de lui. Un deuxième véhicule électrique l'a rejoint début juin.

"Attention, je démarre !" les agents municipaux présents pour la démonstration sont bluffés : aucun bruit ne s'échappe du moteur en marche. La simplicité de la conduite est également surprenante, grâce à une transmission de type automatique, sans passage de vitesse.
Depuis le 16 mai, le premier Kangoo ZE est adopté. Il remplace un Partner diesel et sert, en mairie, pour les trajets urbains. "Son autonomie est d'une centaine de kilomètres, mais rappelons que 80 % des trajets interurbains sont inférieurs à 50 km par jour", souligne Alain Cadiou, délégué au cadre de vie.


Le Kangoo Z.E. fonctionne avec une batterie Lithium-Ion et se recharge en mode standard en 6 à 9h. Une borne wall box a d'ailleurs été installée dans le local du nouveau service de propreté, tout près de la Mairie.
Un tableau de bord avec économètre indique les performances du véhicule pendant le voyage ainsi que le niveau de charge. "Un économètre indique également si l'on se situe en phase de consommation ou de récupération d'énergie". La formule est simple : moins on appuie sur l'accélérateur, moins on consomme.
"Rouler en véhicule électrique n'émet aucun CO2 et aucune émission polluante et ne coûte que 2 € par jour !", poursuit l'élu.

À l'heure de la montée en puissance des préoccupations environnementales et de la hausse du prix des carburants, les véhicules propres sont devenus un enjeu de société majeur. "Il est du rôle des collectivités de montrer l'exemple, d'inviter le plus grand nombre à s'y intéresser. D'où le message bilingue que nous avons choisi d'apposer sur le véhicule : "La Ville de Carhaix roule en voiture électrique, branchez-vous !", insiste Christian Troadec, le maire.  
Pour l'acquisition du Kangoo ZE, la Ville a investi 17 900 €. Le deuxième véhicule, le Goupil G3, un utilitaire plus grand, a coûté 21 000 €. La Région Bretagne, le Conseil général du Finistère et Poher communauté ont été sollicités pour aider au financement de ces véhicules.
 

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information