Ville de Carhaix

Médias

La Loco Mallet de retour place de la Gare ! (retour en images)

<br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/>

Déposée le 4 avril 2016 en vue de sa restauration, la locomotive Mallet, emblème du réseau breton, est de retour depuis ce jeudi 15 juin place de la Gare. Une opération délicate réalisée en une heure par deux grues de l'entreprise Arhantec de Rostrenen, devant une quinzaine de curieux. Quelques uns n'ont pas manqué de saluer la réussite du grutage par des applaudissements.

Restauration et mise en valeur

La locomotive à vapeur Mallet, de l'ancien réseau ferré breton, a été construite en 1913 par Piguet à Lyon. Elle a été classée aux Monuments historiques au titre d'objet industriel le 12 juillet 1985. 

Exposée place de la Gare, elle avait subi les outrages du temps. Une première phase de travaux de restauration et de remise en état de la locomotive, sablage et peinture chez Ahès Sablage, a été réalisée entre avril et juillet 2016, pour un montant de 81 108 € HT subventionné à hauteur de 53 000 euros par la l'Etat (Direction régionale des affaires culturelles DRAC), la Région Bretagne et le Conseil départemental du Finistère.

 

Afin de la conserver dans de bonnes conditions, l'expert ferroviaire mandaté par la Direction des Affaires culturelles de Bretagne en 2014, avait préconisé la mise à l'abri de la locomotive et l'aménagement des abords. Un auvent, réalisé par la Ferronnerie Crézé de Saint-Jacques-de-la-Lande (35), sera mis en place en fin d'année 2017.

 

Historique :

La locomotive à vapeur de la série 410 à 418 n°415 à écartement de voie métrique a été construite en 1913 à Lyon aux ateliers des Etablissements Piguet et sous traitée aux ateliers d'Anzin, livrée neuve au Réseau Breton.

Elle a assuré un service sur le réseau de la Somme en 1916. Elle retourne sur le Réseau breton en 1917 jusqu'à la fin d'activité du réseau en 1965.

Elle a parcouru 963 177 km.

Après la fermeture du réseau breton, la locomotive est achetée à la SNCF par M. Mengot, proviseur du lycée de Caillac en 1970.

En 1984, elle est cédée à l'association Les Amis du Réseau breton de Morlaix.

La locomotive est vendue aux enchères en 1986 et devient la propriété de la commune de Carhaix qui la met à disposition des Amis du Réseau breton de Carhaix.

Cette machine est redonnée à la commune en 2008.

Il existe une deuxième locomotive à vapeur du même type, la E 417 ou 413 chez un particulier dans la Drome.

 

Caractéristiques :

Date de fabrication : 1913

Poids : 40 tonnes

Longueur : 11,04 m

Largeur : 2,60 m

Hauteur : 3,79 m

Puissance : 540 cv

Vitesse : 45 km/h

Un intérêt majeur pour le patrimoine local

Construit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle pour desservir le centre de la Bretagne, le Réseau breton a été, pendant plusieurs décennies, un vecteur économique incontournable du développement du Centre-Ouest Bretagne et de Carhaix. Les maisons à tuiles rouges, les ateliers de la gare, les ouvrages d'art jalonnant les voies vertes en sont les témoins.

La commission municipale des oeuvres d'art a donc proposé qu'un hommage au Réseau breton soit rendu à travers l'une des trois prochaines sculptures en projet pour 2018, dans le cadre du Panthéon des plus populaires des bretons. Une sculpture de cheminot sera ainsi ajoutée à l'intérieur de la locomotive.

Et un projet de Musée du Réseau breton, en lien avec les Amis du réseau breton de Carhaix, est sur les rails. Une proposition concernant le classement des ateliers de la Gare au titre des Monuments historiques sera d'ailleurs soumise au conseil municipal du lundi 26 juin.

 

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information