Ville de Carhaix

Médias

Vieilles Charrues : retour en photos sur une édition peace, love & Riboul... et 280 000 festivaliers

<br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/> <br/>

Du jamais vu ! Le premier festival de musiques de l'Hexagone a encore battue un record les 13, 14, 15 et 16 juillet derniers en accueillant à Kerampuilh plus de 280 000 festivaliers enthousiastes sur un site entièrement repensé et agrandi pour l'occasion. Explosions de couleurs et de sons, liberté, paix et bonne humeur ont été les leitmotivs de cette 26e édition, véritable concentré de summer of love.

En annonçant complet fin mai, les organisateurs avaient déjà perçu un incontestable plébiscite du public, qui s'est vérifié de la plus belle des manières ce week-end. « C'est le plus beau des cadeaux, du jamais vu ! Cette confiance du public nous touche et nous va droit au coeur », avouent  Jean-Luc Martin et Jérôme Tréhorel, président et directeur général du festival. « Nous sommes vraiment fiers de nos équipes salariées et des 6800 bénévoles : grâce à leurs efforts combinés, les nombreux défis ont été relevés, et toutes les nouveautés (Park du Château, effort tout particulier sur la décoration, nouvelles entrées...) ont largement comblé nos attentes». Chaque année, le festival des Vieilles Charrues mobilise tout un territoire centre-breton autour de lui et, en première ligne, les agents municipaux et de Poher communauté. 

Cette année, la Ville de Carhaix s'était aussi fortement mobilisée pour animer le centre-ville. Vendredi, samedi et dimanche, des fanfares étaient dans la rue, entre midi et 15h. Et tout l'été, les bâtiments publics ont revêtu les couleurs du festival avec des agrandissments des plus belles photos des photographes des Vieilles Charrues.

Les têtes d'affiches ont offert au public de Kerampuilh des concerts de qualité, empreints à la fois d'émotion et de frénésie : Arcade Fire, Manu Chao, Phoenix, Jean-Michel Jarre, Renaud, Georgio... sans oublier le retour très attendu de Matmatah. 
Du côté coups de coeur et découvertes, on a pu s'enthousiasmer pour Vintage Trouble, Meute, Otzeki, Pixvae, Royal Blood, Naïve New Beaters (qui ont notamment fait monter sur scène une chorale d'enfants du Poher), MHD, Kery James... 

En clôturant l'édition, les organisateurs ont donné des indices : "Avec autant d'énergie positive partagée, les Vieilles Charrues ne peuvent qu'être impatientes de vous emmener à l'autre bout du monde les 18, 19, 20 et 21 juillet 2018, pour une édition aussi colorée que globe-trotteuse".

 

QUELQUES CHIFFRES...
280 000 festivaliers dont 6800 bénévoles
100 000 m2 de site de festival
45 000 campeurs
4 jours de festivités
71 concerts (+ de 4495 minutes soit + de 75h soit + de 3 jours non stop de concert)
4 scènes
700 mètres de bars et restauration
80% des fournisseurs sont bretons, dont ¼ centre-bretons
3 000 litres de lait distribués pour le petit-déjeuner des campeurs par les agriculteurs du coin

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information