Ville de Carhaix

Arrivée de la fibre optique !

Arrivée de la fibre optique !

 

Après presque deux ans de travaux, la fibre optique arrive ! Carhaix et Le Moustoir font partie de la première tranche du projet Bretagne très haut débit, tout comme Auray, Lamballe, Redon et une vingtaine de zones plus rurales. L’aboutissement de la détermination de Poher communauté à faire partie des premiers territoires desservis.       

Pouvoir télécharger un Blu-Ray en 33 minutes, un DVD en 6 minutes, 300 photos en 58 secondes... la fibre optique en fil de verre va permettre de conduire les informations à la vitesse de la lumière. Formation à distance, soins à distance, vidéoconférence, télétravail, le très haut débit Internet va transformer le quotidien.
«Une vraie révolution, tout comme l’ont été l’arrivée de l’électricité et du chemin de fer en leur temps», a souligné Christian Troadec, maire de Carhaix et président de Poher communauté devant un auditoire de 200 personnes au Glenmor, lors de la réunion publique du 11 octobre dernier.
Ce chantier «Bretagne très haut débit» est mis en oeuvre par le syndicat mixte Megalis Bretagne (lire ci-contre).
Il y aura 10 250 prises à connecter sur les 11 communes de Poher communauté, ce qui représente un investissement total d’un peu plus de 22 millions d’euros.
Poher communauté va financer 20% du coût total, soit environ 4,5 millions d’euros sur trois phases, jusqu’en 2030. «Nous regrettons et trouvons inéquitable
que le solde à financer soit très lourd pour une communauté de notre taille alors même que les opérateurs fibrent gratuitement dans les zones les plus peuplées», estime Christian Troadec. « Guingamp, même taille de ville et d'habitants, a obtenu la gratuité de l'installation.»

400 premiers branchements

La première tranche de la phase 1 du projet est en voie d’achèvement. 6 089 branchements seront fibrés sur Carhaix et Le Moustoir. Près de 180 kms de câbles sont déployés depuis un central optique (NRO) situé dans Carhaix et via 16 armoires qui ont été installées dans les quartiers.
Le coût de l'opération est estimé à environ 6 M€. Poher communauté investit 2 700 705 €.
400 branchements ont pu être connectés au très haut débit depuis le 24 octobre, en centre-ville de Carhaix. Les autres branchements seront éligibles au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Fin 2018, 80% des prises téléphoniques du territoire intercommunal seront fibrées !
 

Tester son éligibilité

Concrètement, les particuliers et entreprises peuvent d’ores et déjà vérifier leur éligibilité sur le site www.thdbretagne.bzh, en rentrant simplement leur numéro de téléphone fixe.
De là, il suffit de prendre contact avec son fournisseur d’accès Internet. Pour l’heure, Orange est le seul opérateur à proposer des abonnements à la fibre. Il faudra attendre pour que d’autres FAI le proposent sur le territoire. Le prix d’abonnement de base démarre aux alentours de 40 €. Orange propose la mise en service, avec visite d’un technicien, gratuite jusqu’au 4 janvier 2017. Il faudra compter 149€ après cette date. « Nous proposerons régulièrement des offres commerciales», rassure Jan Charny, directeur commercial de la fibre Orange pour l’Ouest.

 

Travaux en 3 phases :

>> Phase 1 :  
- Tranche 1 : 2014/2016. Travaux sur Carhaix et Le Moustoir : 6089 branchements. Coût : 6 M€.
Poher communauté investit 2 700 705 €.

- Tranche 2 : 2016/2018. Cléden-Poher et Motreff intégralement / Saint-Hernin Est, Kergloff Sud, Plévin Ouest : 1 656 branchements.
Poher communauté va investir 736 920 €.

>> Phases 2 (2019/2022) et 3 (2023/2030) :
Il restera 2 550 prises à fibrer sur le territoire intercommunal, ce qui représente un coût d’1 135 000 € pour la collectivité.

 

Le Projet Bretagne Très Haut Débit :

Le projet « Bretagne très haut débit » comprend le déploiement d'un nouveau réseau de câbles en fibre optique. Il a pour ambition d’amener le très haut débit à travers la fibre optique à 100 % des foyers en moins de 15 ans.
Les opérateurs privés se sont engagés à déployer des réseaux dans certaines villes et agglomérations les plus peuplées.
En dehors des zones couvertes par ces opérateurs privés, pour éviter toute fracture numérique avec les villes de taille moyenne et les zones dites « rurales », les collectivités territoriales bretonnes ont décidé de déployer un Réseau d’Initiative Publique. Cette initiative publique, dont la maitrise d’ouvrage a été confiée au Syndicat mixte Mégalis Bretagne, concerne 90% du territoire breton et 60% de la population.
« Bretagne très haut débit » est mis en oeuvre par le Syndicat Mixte Megalis Bretagne qui réunit la Région Bretagne, les départements et l'ensemble des EPCI de Bretagne.
Megalis Bretagne a confié l’exploitation de ce réseau à  THD (très haut débit) Bretagne.

 

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information