Ville de Carhaix

Statue d'Anatole Le Braz

S'inscrivant dans le projet du Panthéon des plus populaires des Bretons, la statue d'Anatole Le Braz, réalisée par le sculpteur Patrick Bertaud, a été installée fin octobre 2018 dans un parc aménagé à cet effet, route de Brest. 

Anatole Le Braz naît le 2 avril 1859 à Saint Servais. C’est auprès de son père, Nicolas Lebras, instituteur et collecteur de chants en breton, qu’il développera une amour inconditionnel pour la langue bretonne.

Après son lycée à Saint-Brieuc, il se rend à Paris pour une licence de lettres. Anatole le Braz devient professeur de philosophie en Normandie. En 1886, il obtient un poste de professeur de lettres au lycée de Quimper. Cette nomination déclenche sa vocation littéraire.

Avec François-Marie Luzel, archiviste départemental à Quimper, ils entament une collecte des chansons en langue bretonne, travail qui donne lieu à la parution de l’ouvrage Sonioù Breiz-Izel en 1890. Le livre est récompensé par le Prix Thérouanne, Prix d’histoire et de sociologie de l’Académie française.

Du fruit de ses enquêtes auprès des paysans et marins bretons, récoltant chansons, contes et légendes populaires, naît notamment La Légende de la Mort chez les Bretons armoricains, Les Saints bretons d’après la tradition populaire et Au Pays des pardons.

Impliqué dans le mouvement régionaliste breton, il devient président de l’Union régionaliste bretonne créée à Morlaix en 1898. Il rejoint, l’année suivante, l’Association des Bleus de Bretagne, en phase avec son engagement républicain et laïc. Toujours en 1899, il dirige la délégation des 21 Bretons qui se rendent à l’Eisteddfod de Cardiff et reçoit l’investiture comme barde, sous le nom de « Skreo ar Mor (la mouette) ». Professeur à la faculté des Lettres de Rennes, de 1901 à 1924, il obtient d’être chargé de mission d’enseignement en Suisse et aux États-Unis, pays dans lesquels il donne de nombreuses conférences sur la littérature française et sur la Bretagne.
Il s’éteint le 20 mars 1926 à Menton. 


 

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information